samedi 8 mars 2014

La méthode d’Auto Détermination de la Vocation Sportive : l’ADVS. Vers une nouvelle approche de la préparation mentale.

Ces dernières années, dans le cadre de mes interventions avec les pôles sportifs, j’ai été amené à intervenir, de plus en plus régulièrement, de manière collective, et sur une thématique bien précise : l’appropriation du projet sportif par les sportifs eux-mêmes. Un autre versant de la "préparation mentale".

Il peut, à première vue, paraitre paradoxal d’intervenir sur cette thématique avec des jeunes ayant fait le choix et/ou étant sélectionnés pour venir sur un pôle. Cependant, avec les sportif(ve)s entrant en pôles espoirs et/ou pôles France jeune, nous avons constaté quelques difficultés récurrentes, d’ordres motivationnelles, se manifestant par :
  • Méconnaissance des contraintes et engagements qu’implique une pratique de haut-niveau
  • Peu ou faible appropriation personnelle de la dynamique du projet sportif
  • Peu ou pas de méthode de gestion de ses objectifs et de la compétition 
 J’ai donc élaboré un nouvel « outil » d’intervention sur la base de quelques années d’expériences et du cadrage conceptuel suivant reposant sur : un usage des méthodes auto descriptives ; l’importance et l’impact de la notion de perception ; l’importance et impact de la notion de représentation ; les questions d’attributions causales ; les mécanismes de défenses ; les théories de la motivation. 

Cette approche consiste à la mise en place d’un scénario d’intervention établi autour de 8 à 10 séquences avec des outils types. Même si l’ensemble du processus peut être efficace dans un travail individuel, il a cependant toute sa pertinence à être mené en groupe : car c’est « en partageant qu’on réalise que la peur est un sentiment partagé par tous. Alors le caractère aigu de la souffrance individuelle s’estompe. Les peurs reprennent leurs dimensions humaines et universelles. On peut envisager ses propres peurs de manière plus positive et inspirante » ; l’autre dimension est la phase très riche de passage de relais, à l’entraîneur, du travail accomplis par le groupe.  

Le processus de la méthode met en œuvre :
  • Au plan comportemental, une co-élaboration de sa feuille de route de compétition.
  • Au plan émotionnel, un partage, une prise de conscience, et une acceptation.
  • Au plan cognitif, du sens et une appropriation personnelle du projet sportif.
  • Au plan groupal, une autorégulation de la dynamique.
Elle vise à :
  • Une exploration et appropriation personnelle de son projet sportif.
  • Une meilleure autonomie et meilleur engagement dans le processus d’entraînement.
  • Une éducation à l’intégration de la dimension mentale et affective dans la performance.
  • Participer au progrès sportif et/ou à l’amélioration des résultats.
Mise en œuvre :
  • Séances collectives hors présence de l’entraîneur.
  • Restitution collective du travail à l’entraîneur après chaque séquence.
  • Dernière séance « passage de relais » : le groupe avec l’entraîneur.

L’offre de formation (inscrite au Plan National de Formation du MSJEPVA) :

Le format : 3 jours pour des intervenants expérimentés dans le domaine et/ou diplômés en préparation mentale ou en psychologie avec une expérience du haut-niveau. Prévoir 2 jours préalables pour des entraîneurs et des formateurs désirant s’approprier cette méthode.

Dates : 17, 18, 19 novembre 2014

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire